La précarité tue !


 3 décembre 2019

« La précarité tue ! » Voilà ce qui est crié, affiché, tagué, tracté partout dans les campus de toutes les universités. Mais si elle ne tue pas toujours, la précarité est une réalité quotidienne chez beaucoup d’étudiants. Devoir travailler en parallèle de ses études, surveiller en permanence son compte en banque, se priver de certains repas et d’une bonne alimentation, ne pas pouvoir aller se soigner, se divertir, ou même ne pas pouvoir rentrer voir ses parents… Malgré les bourses, les APL, l’aide financière des parents, certains étudiants vivent avec 500€ par mois, 300€, 100€ et parfois moins. 

Ces situations touchent des milliers d’étudiants en France qui vivent dans des conditions de vie parfois difficile. Les jeunes de milieux populaires sont ainsi sous-représentés dans les études supérieures qui leurs sont souvent inaccessibles financièrement. La réussite des études supérieures ne devrait pas appartenir uniquement qu’à une seule strate sociale. Mais à quel nouveau système social devons-nous réfléchir pour remédier à cette situation ?

Maxime Leconte